Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires

Quoi de nouveau ?

Mijo D.


World Membre, Saint Etienne L'Allier

Expo PASTEUR l'expérimentateur au Palais de la Découverte

Invitée à l’inauguration de l’exposition Pasteur, au Palais de la Découverte, avec ma cousine et mon cousin, nous avons vécus une expérience pour le moins désagréable.
Au bout d’un très long temps pendant lequel il ne se passait rien, une rumeur à couru: le président arrive ! Effervescence immédiate, brouhaha, mouvement de foule vers le centre du palais pour le voir… immédiatement stoppé par les vigiles, qui nous ont repoussés du côté opposé à l’exposition.
Nous avons été « parqués » dans cet endroit, avec interdiction de dépasser la ligne, pendant plus de trois quart d’heure. Çà râlait sec dans les rangs, avec juste raison. Nous étions là depuis près de deux heures et n’avions pas encore pu visiter l’expo, sans compter qu’il n’y avait rien pour s’assoir, excepté les marches.
Et enfin, il est arrivé ! Totalement invisible, entouré par son armée de gardes du corps et par tous les officiels qui l’accompagnaient, et surtout loin de nous. Une hôtesse, avec beaucoup d’humour, a crié: c’est le moment des photos ! « …
Voilà ce que nous avons vu, des dos, une foule de personnes, inconnues ou pas de loin on ne pouvait pas les distinguer, et puis quand ils sont entrés dans l’expo, plus personne. Et pendant toute la visite du président qui discutait avec des enfants sur l’importance des vaccins, nous n’avons pas eu la permission de bouger.
J’en connais un rayon sur les vaccins, tout au moins sur un: La rage.
Ma cousine, mon cousin et moi, avions eu la naïveté de croire que c’était parce que nous étions les petits enfants de Joseph Meister, le premier homme guéri de la rage par Pasteur, que nous étions invités. Et bien non ! Nous n’avons pas piqué une crise de rage pour autant, mais nous étions trop fatigués quand l’accès à l’expo a été libérée, et nous sommes partis sans l’avoir vue.. :o) Mais bon, nous avons vu le hall du Palais de la Découverte, faut pas se plaindre. :o)

Pour les curieux, une vidéo sur la visite du président.
https://www.facebook.com/EmmanuelMacron/videos/2076317702600805/

Commentaire 16

  • Robert Buatois 19/12/2017 17:16

    Si tu observe bien, tu n'as pas complètement raté ta photo avec le Président. Devant le microbe bleu de la rage, on distingue le dessus de son crâne et son oreille droite.
    Je comprends ta colère,-- je n'ai pas employé le mot rage de peur de me faire mordre :o)) -- mais tu l'as exprimée si comiquement que j'en souhaiterais presque cela recommence !MDR
    Plus sérieusement, par moment, j'ai l'impression d'être revenu temps des Rois, instant où le menu peuple devient indésirable.
    Bises
    Robert
    • Mijo D. 20/12/2017 7:10

      Tu l'as remarqué aussi. C'est en lisant le com d'Adriana que j'ai examiné la photo d'un peu plus près et qu'en effet j'ai vu que j'avais réussi cet exploit, bien involontairement et à l'insu de mon plein gré, de photographier une partie de la tête du président et son oreille droite !!!! Un document historique, pour ne pas dire hystérique ! :o)
      Le petit peuple est convoqué pour applaudir le Monarque paradant, jusqu'au jour ou un gamin criera: "Mais, le roi est nu ! ".
      Bises, Mijo
  • Emilio Sirletti 19/12/2017 16:56

    Je comprends ta état d'esprit, mais ce sont des moments difficiles et des mesures de sécurité sont indispensables.
    Ciao, Emilio
  • gilles mautref 19/12/2017 15:26

    bonsoir , si ils étaient aussi prompt à mettre la main au porte-monnaie , la recherche avancerait plus vite encore ! très belle représentation d'une corvée plus qu'un devoir ;
    une photographie très intéressante ; bravo !!!!
    toute mon amitié , bonne soirée ; gilles
  • Naej de Bretagne 19/12/2017 9:39

    C'est ça la Royauté ! ;o)))
    Bises - Jean -
  • Thabata 19/12/2017 9:34

    Tu me rappelles les affûts, quand je rentre bredouille. Ce qui me rassure, c'est que tu as réussi une photo qui illustre bien ta mésaventure.
  • dominati simone 19/12/2017 8:59

    Je comprends mais s'il y avait moins de dingues en liberté peut être que l'on ne prendrait pas autant de précautions . De toute manière , je n'envie pas la place des puissants : pour vivre heureux , vivons cachés !
    • Mijo D. 19/12/2017 9:12

      Nous avions tous vidé nos poches avant de rentrer. De tous temps, quand un président se déplace, il est protégé, même si c'est plus pointilleux aujourd'hui à cause des risques, mais il aurait été préférable qu'il vienne à un autre moment, quand le Palais était vide. Nous avons eu l'impression d'être un peu pris en otage. :o)
      Quand à la vie des "puissants", je ne les pleins pas, s'ils sont à ces postes c'est parce qu'ils l'ont voulu. personne ne les a forcés.
      Et oui, tu as raison: pour vivre heureux , vivons cachés ! :o))
  • Dream30 18/12/2017 21:14

    comme je te comprends ! et je suppose que vous n'avez même pas eu droit à un petit salut de "sa" part ! quand j'étais beaucoup plus jeune, j'ai donné un concert au Danemark avec une Harmonie, et à la fin de notre prestation, le Roi et la Reine en personne sont venus nous féliciter et échanger des mots avec nous, en toute simplicité, sans tout leur "staf" ! pur moment de bonheur, mais déception pour la jeune fille que j'étais car ils n'avaient pas leur couronne et étaient habillés comme tout le monde ;))) Ceci dit ta photo est très bien Bises
  • adriana lissandrini 18/12/2017 21:06

    vous avez eu une expérience très intéressante, pleine d'épuisement, de déceptions et de colère! mais maintenant tu as tant à dire ... Je ris un peu en imaginant la situation de visiteurs, mais tu n'as pas rigolé du tout!
    dans la photo je vois le Président! n'est-ce pas? un peu d'imagination, chère Mijo!
    bises Adriana
    • Mijo D. 19/12/2017 10:42

      En fait, Adriana, tu n'as peut-être pas tord. Quand on regarde où se trouve la girafe tendue par le perchman, il me semble bien que c'est au-dessus de la nuque et de l'oreille droite du président que l'on devine derrière ses gardes du corps. LOL
  • Jifasch32 18/12/2017 19:52

    Une bonne photo d'un mauvais souvenir...! ça doit être effectivement très frustrant..! Amitiés
    JF
  • Yves Courtemanche 18/12/2017 18:52

    Un mauvais temps à passer !!!