Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires  OK

Quoi de nouveau ?

jane B


Pro Membre, Verviers

le sexe des areignées

En observant ma photo une question surgit : serait-ce un mâle étant donné l'organe apparaissant clairement au sommet de l'abdomen ? ...et bien non ! c'est une femelle et cet organe , l'épigyne, lui permet de récolter les spermatozoïdes pour les utiliser quand ses cellules sont mûres ...
on en apprend des choses en photographiant !!! :-)))

Commentaire 9

  • richardunord 29/04/2016 16:02

    Pour les puristes, c'est le scape, une structure externe de l'épigyne qui permet de déterminer l'spèce de l'araignée... Ici une Epeire diadème (Araneus diadematus). Effectivement les femelles araignées ont une spermathèque qui leur permettent de pondre quand elles veulent !!
  • aqualune 83 16/09/2009 20:14


    Super macro que j'avais ratée lors de sa parution. Très intéressantes tes explications : je vais peur-être connaître le sexe de mon Epeire car j'ai photographié les deux côtés.

    Amitiés, Evelyne
  • Anne Pesché 08/09/2009 21:26

    C'est pas aussi bien que toi, mais je me lance !
    Anne
  • Nicolas.dfx 01/09/2009 4:16

    Excellent ce cliché !
    Très instructif !
    Bravo pour ce cliché Jane !
    Amitiés
  • Petite dame 29/08/2009 12:26

    oui ........et bien moi je préfère la voir en photo
    mais c'est très réussi!
  • JoOYONNAX1 28/08/2009 15:30

    Si jamais je mourrais demain,ce serait moins bète...Bravo pour l'érudit.
  • Anne Pesché 28/08/2009 8:54

    Mais tu es une encyclopédie vivante ! ;-)))
    Magnifique macro !
    A tout à l'heure
    Anne
  • jane B 28/08/2009 8:06

    je ne sais pourquoi je me trompe toujours c'est bien sûr arAignée !
    Merci Frédéric
    jane
  • garslimousi 28/08/2009 7:53

    instructif et en plus techniquement réussie !! donc une belle photo !
    amitiés, Frédéric