Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires  OK

Quoi de nouveau ?

Les couloirs

Les couloirs, lieux neutres où nous canalisons nos douleurs, nos questions, nos bonheurs et nos espoirs. Les couloirs ont tout vu, savent tout et ont tout entendu. Les bruits y courent comme nulle part ailleurs, parfois déstabilisants, souvent perfides ou croustillants.
Les conversations s'alimentent dans les couloirs.
On y redoute la mort du fond d'un regard, on y guette la vie du haut d'un cri. Ils sont des lieux de décompressions, d'errances, de pauses prolongées, de collations méritées, de volutes compensatoires. On s'y confesse plus qu'en églises, on s'y libère.
Les couloirs sont les cathéters de nos pièces de vie, on y passe, on y court, on s'y rassemble, on y puise aussi.
Les couloirs sont ce que nous sommes; parquets cirés ou carreaux glacés, sales ou aseptisés, bordéliques ou ordre suspect. Ils ont tous leur propre odeur, air frais, javel, pain chaud, rance, cire d'abeille, naphtaline ou même urine. Ils sont des monde aux mille couleurs. Chacun a son degré d'intimité, sa qualité de silence ou son système de bruit. Ils sont le réceptacle où se mêlent vérité et mensonges.
Les couloirs sont à l'image de nos vies. On y discute le prix...et on y fait l'amour aussi.

Commentaire 1