Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires  OK

Quoi de nouveau ?

bombamo Michèle


Free Membre, poitiers

Liberté relative

Selon une théorie toute relative mais non dénuée de sens certain ,les impératifs biologiques voudraient que le poisson soit placé , hors de son bocal .
.Le manque d'oxygène au sein de sa bulle de verre, va provoquer une asphixie ,la réingurgitation de ses déjections et l'inhalation de l'ammoniaque sècretée par son urine bruler ses branchies , le mouvement giratoire incessant induire un phénomene de stress et provoquer des lésions cérébrales irréparables.
Notre petit compagnon va donc, au sens propre comme au sens figuré s'empoisonner la vie .
La force de persuasion et la démonstration du bon sens aidant , certains propriétaires ( de poisson ) de mes amis , m'ont confié leurs bocaux ,
dont l'immersion , dans un espace aquatique immensement supérieur , a provoqué le phénomene ci dessus photographié .
___________________________________________________________
Tout etre humain sorti de son " bocal ", ne souhaite qu'une chose : y retourner .

___________________________________________________________

ps: mon neveu me soumet un exercice de physique , pouvez vous l'aider?


Optique problème
. . .
Un poisson nage dans un bocal sphérique en verre uniformément épais rempli d’eau. Le rayon de courbure du bocal est de 15 cm. Déterminez l’emplacement de l’image du poisson, s’il est situé:
a) au centre du bocal;
b) à 10 cm du bord du bocal entre l’observateur et le centre du bocal.

quel est l’angle d’incidence de la lumière qui frappe l’interface eau-verre ? Étant donné cela, où se trouve l’image ? vérifiez votre résultat par calcul en gardant en mémoire que R doit être négatif.

??????????

Commentaire 61