Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires  OK

Quoi de nouveau ?

ROSEMARIE8


Free Membre, PARIS

Commentaire 7

  • stemary 24/08/2008 17:20

    Je te traduis comme je peux...

    Juste le vide à côté du sujet, il manque QUELQUE CHOSE! Amusante trilogie: le cycliste en regardant vers les photographes, qui coule le modèle ;-)) L'exposition me plaît le seul que l'ombre de deux personnes au premier plan ce n'est pas pas tout à fait ça C'est dommage. (mais peut-être alors d'autres éléments perturbateurs sur l'image) HPB lg

    Voilà j'espère que j'ai bien traduis ce qu'il a voulu dire...

    A mon avis il pense que c'est dommage que l'ombre des 2 personnes au premier plan soit coupée...

    D'autres diront qu'il y a une large surexposition près du cycliste et il est vrai que sur cette esplanade cela créé un vide...
    Mary
  • ROSEMARIE8 24/08/2008 12:06

    Merci Hans Peter B .. mais je ne comprends pas l allemand !!
  • Hans-Peter B 24/08/2008 11:39

    Gerade die Leere neben dem Motiv macht das gewisse ¨ETWAS¨ aus!
    Witzige trilogie: der Radfahrer schaut zum Fotografen, welchem das Model wegläuft ;-))
    Die Belichtung gefällt mir, einzig, dass der Schatten der beiden Personen im Vordergrund nicht ganz drauf sind ist schade. (aber vielleicht wären dann andere störende Teile auch auf dem Bild)
    lg HPB
  • ROSEMARIE8 24/08/2008 10:15

    Merci.. votre français est bon et mon allemand est inexistant...! Oui c est vide car j ai voulu tout centrer sur l ombre
  • R Uhrpott.. 24/08/2008 9:54

    Mon Francais c'est tres mal, mai j' essaie:
    C'est bon le photo. J'aime les ombre. Mais il est en peux vide...
    J'espére tu compris... :-)
  • ROSEMARIE8 24/08/2008 9:40

    malheurement je ne comprends pas l allemant..
  • R Uhrpott.. 24/08/2008 9:37

    Das kommt gut mit den Schatten. Gut gesehen... Schade nur, dass es ansonsten ein Bisschen leer ist.