Nous utilisons des cookies, afin de personnaliser les contenus et les publicités et d'analyser les accès à nos sites internet. En outre, nous transmettons des informations sur ton utilisation de nos sites internet à nos partenaires pour e-mails, publicité et analyses. Voir détails

Quoi de nouveau ?

Mijo D.


World Membre, Saint Etienne L'Allier

Aux loups !!!!!...

Grosse-tempête de neige _Atelier 02 - 2019
Réalisé avec mes photos personnelles
D'après une photo de Yves Courtemanche. Merci Yves :-)

Grosse-tempête de neige _Atelier 02 - 2019
Grosse-tempête de neige _Atelier 02 - 2019
L'Equipe de fotocommunity.fr



Nous avons tous lu et relu l’histoire du petit Chaperon Rouge, dans laquelle le loup dévore d’abord la Mère-Grand, pour ensuite se régaler du petit Chaperon Rouge puis, je le suppose parce que l’histoire ne le dit pas, du petit pot de beurre et de la galette. Mais on pourrait supposer que l’histoire ne s’est pas forcément déroulée exactement comme celà.
La Mère-Grand en fait, était une horrible bonne femme, un peu sorcière sur les bords, qui martyrisait sa fille et encore plus sa si gentille petite fille, le petit Chaperon Rouge. Cette gamine, outre qu’elle était ravissante, était aussi charmante que gentille, et fait assez rare, elle possédait le don de comprendre et de parler avec les animaux. C'était un don bien pratique dans une forêt pour ne pas se faire dévorer ou attaquer par des bêtes féroces.
Hors un jour, le petit Chaperon Rouge qui portait pour la énième fois une galette et un petit pot de beurre à sa Mère-Grand, a rencontré trois loups sur son chemin. Ce devaient être des migrants parce qu’elle ne les avaient jamais vus jusqu’à ce jour, et qu’il lui fallut un petit moment pour les comprendre, vu qu’ils ne parlaient pas la même langue chacun. C’étaient des loups très gentils qui avaient planté leurs tentes Quechua dans les environs et qui ne connaissaient pas encore beaucoup de monde dans la forêt. Ils ne mangeaient pas de viande, juste des légumes, des fruits, et des gâteaux quand ils avaient la chance de trouver quelques restes dans les poubelles dispersées dans les bois.
Le petit Chaperon Rouge leur montra la galette et le petit pot de beurre destinés à sa Mère-Grand, et quand les loups les virent ils se léchèrent les babines avec une mine si gourmande que la petite n’eut pas le coeur de leur refuser de les manger, alors elle les leur offrit. Rassasiés et contents, le ventre bien rempli, les 3 loups l’accompagnèrent jusqu’à la maison de la Mère-Grand, car lui-dirent-ils, elle pouvait faire de mauvaises rencontres, tandis qu’avec eux elle ne risquait rien. Derrière eux, un drôle de petit chien les suivait en se gardant bien de trop s’approcher. C’était JPG. Ne sachant pas que les loup étaient végétariens il restait sur ses gardes. On le comprend.
Quand ils arrivèrent devant la maison de la Mère-Grand, la petite fit un gros bisous à chacun des loups et entra dans la maison avec son panier vide. A cette vue, la Mère-Grand piqua une grande colère, traitant le petit Chaperon Rouge de menteuse et de voleuse (incapable d’imagination, elle n’avait pas cru que c’étaient les trois loups qui avaient dévoré la galette et le petit pot de beurre qui lui étaient destinés. L’imbécile !), et elle se mit à battre la petite à bras raccourcis, et avec un balai ce qui était beaucoup plus douloureux qu’à mains nues pour la gamine, et moins fatigant pour la Mère-Grand. L'enfant hurla et ressortit rapidement de la maison, poursuivie par la Mère-Grand en furie. Devant la maison, les trois loups attendaient la gamine et quand ils virent la Mère-Grand la battre avec autant de férocité, ils lui sautèrent dessus en poussant des hurlements lugubres, mais pas aussi lugubres que ceux que poussa la Mère-Grand en s’enfuyant. Elle ne dut son salut qu’au petit Chaperon Rouge qui retint les loups qui tout-à-coup, se sentaient des envies de croquer de la chair, même plus très fraiche.
La Mère-Grand courre encore. Du coup, les trois loups ont emménagés dans sa maison et c’est à eux que le petit Chaperon Rouge apporte des galettes et des petits pots de beurre, qu’ils dégustent tous les quatre en se racontant des histoires à dormir debout, qui les font bien rire.

Voilà une histoire qui remet les choses à leurs places, si tant est que c’était nécessaire ce que dans le fond je ne crois pas, mais c’est bien plus amusant d’inventer une autre histoire, ce qui ne fait de mal à personne, sauf peut-être à cette pauvre Mère-Grand qui n’en demandait pas tant. Mais dans le fond, comme elle ne finit pas dans le ventre du loup, elle s’en sort bien mieux que dans le vrai conte, non ?

J’espère que Charles Perrault et les Frères Grimm ne me tiendront pas rigueur de ce détournement au goût du jour un peu iconoclaste, et que toi lectrice/lecteur, tu ne m’en voudras pas d’avoir quelque peu dénaturé tes souvenirs d’enfance.

Mijo

PETIT RAPPEL :
LES REALISATIONS DE L’ATELIER RETOUCHES SONT INTERDITES AU CENTRE DE VOTE . MERCI
THE PHOTOS OF THE PROJECT MAY NOT BE PROPOSED FOR THE GALLERY
FOTO SONO VIETATI NEL CENTRO DI VOTI
I LE FOTO DEL PROGETTO NON POSSONO ESSERE LA GALLERIA
DIE FOTOS DES WORKSHOPS SIND IM VOTING ZUR ABSTIMMUNGEN VERBOTEN. DANKE

Commentaire 24