Nous utilisons des cookies, afin de personnaliser les contenus et les publicités et d'analyser les accès à nos sites internet. En outre, nous transmettons des informations sur ton utilisation de nos sites internet à nos partenaires pour e-mails, publicité et analyses. Voir détails

Quoi de nouveau ?

Mijo D.


World Membre, Saint Etienne L'Allier

Le bourdon trouble-fête

Pour photographier les insectes il faut une bonne dose de patience, de bons réflexes, mais également une grande mobilité, ce qui, avec l’âge n’est plus vraiment une réalité (je parle pour moi, bien sur). Ces petites bestioles se font un malin plaisir de vous narguer, de voler et bouger sans cesse, de vous permettre de les approcher pour... pfuitttt… d’un coup d’ailes, vous laisser en plan. Ce Bombus Terrestris (merci Robert), que j’avais photographié à plusieurs reprises sans trop de difficultés, m’a tout à coup joué ce vilain tour. Je n’avais rien vu venir, il semblait tellement occupé à déguster le nectar de cette bruyère qu’il m’a eu par surprise, et je crois que j’ai déclenché uniquement par réflexe, sans vraiment réfléchir.

Merci Gilles, c'était évident, mais je n'y avais pas pensé. :o)
https://www.youtube.com/watch?v=8aUfQw6N1Vc

Commentaire 16

Information

Sections
Clics 210
Publiée
Langue
Licence

Exif

APN E-M10
Objectif OLYMPUS M.14-150mm F4.0-5.6 II
Ouverture 5.6
Temps de pose 1/250
Focale 150.0 mm
ISO 800

Favoris publics