Nous utilisons des cookies, afin de personnaliser les contenus et les publicités et d'analyser les accès à nos sites internet. En outre, nous transmettons des informations sur ton utilisation de nos sites internet à nos partenaires pour e-mails, publicité et analyses. Voir détails

7 068 11

Agora Discussion photo intensive


Community Manager, Grenoble, Paris, Toulouse

L'homme grillagé

Vous trouverez les règles du jeu de l’agora en suivant ce lien : Agora – Règles de la discussion intensive :
http://www.fotocommunity.fr/info/Agora_-_R%E8gles_de_la_discussion_intensive
Nous vous demandons de bien vouloir lire ces règles du jeu avant tout envoi d’une photo.
Si vous avez envie de proposer une de vos photos à la discussion intensive et que vous avez lu les règles du jeu afin que votre photos soit conforme aux règles, veuillez envoyer votre photo à l’adresse mail de l’Agora : agorafcfr@fotocommunity.fr

Le photographe nous a envoyé le commentaire suivant
Cette photo a été prise à Marseille. J'ai eu l'oeil attiré par cette lumière en grillage sur cette personne.
Ma recherche est uniquement basée sur l'apport de lumière et le cadrage carré que j'affectionne.
C'est une photo de rue.

1/500 sec - F 5,6 - ISO 400 - 47,7 mm

Commentaire 10

La discussion de cette photo est désactivée.

  • Agora Discussion photo intensive 07/01/2012 15:19


    Vous pouvez poursuivre la discussion ici :
    Un "été" au bord de la mer Baltique
    Un "été" au bord de la mer Baltique
    Agora Discussion photo intensive


    Odette LEFEBVRE vous remercie pour cette discussion intensive de sa photo.
  • Dominique Lempereur 02/01/2012 18:48

    la tête coupée fait un peu trop " effet de mode";
    (on trouve ce genre de cadrage actuellement dans pas mal d' expos). mais bon! ce n' est pas à mon avis le plus grave. la main gauche avec les doigts qui se confondent dans l' ombre enlève pour moi tout intérêt à cette photo. beaucoup le soulignent ici; et je les rejoins. c' est une photo que j' aurai à peine regardée si elle n' avait pas été dans l' agora.
    une photo avec un personnage doit exprimer autre chose qu' une technique. on sent que le photographe est passé à côté de son sujet. dommage.
    dom
  • Ray Veri 30/12/2011 9:12

    Bien-sur,ce cliché n'est pas ma tasse de thé mais
    j'aime le coté osé du photographe
    trop serré ,pas pour moi
    vue la profondeur du fond et le grillage de l'espace vital
    la tète coupé il fallait oser ,
    les blancs prononcés, donne la puissance de pénétration de la lumière
    serait ce un signe de liberté perdue ?
    C'est vrai la main gauche se perd et attire l'œil
    il fume ?il croque dans quelques choses ,mais quoi?
    Je me pose une question sur le lieux
    est' il en prison ?,surement pas il y a un reflet d'eau
    dans un égout près d'une sortie sur la seine ?
    Une précision manque a mon avis pour mieux comprendre cette scène
    :::::::::::::::::::::::::::
    même si les analyses semblent dures
    je remercie ce photographe, pour nous avoir confié ce cliché
    il faut du courage pour présenter sa photo
    même chez les pro il y en a des comme celle ci
    mais il sont pro eux
    ::::::::::::::
    ceci n'est que mon avis
    Ray
  • mohane 29/12/2011 23:08

    pour ma part je trouve le cadrage trop serré , il étouffe le sujet , et pour une variation ombre/ lumières avec le jeu du grillage, il aurait peut être mieux valu se concentrer sur un détail du personnage (son bras par exemple) car là, le regard se disperse un peu.......
  • henri86 28/12/2011 19:06

    Navré mais cette photo ne me donne aucune émotion, pour moi elle n'est pas publiable...Mirko
  • dominati simone 26/12/2011 12:03

    Je ne serais pas aussi sévère que certains car j'aime
    -l'effet ombre et lumière et ce coté "secret" de la photo :le sujet est un peu à l'abri des regards.
    -l'effet grillagé qui esthétiquement est tout à fait remarquable
    -le choix du noir et blanc qui s'imposait pour ce genre de photo
    -l'appui bien mis en évidence sur la main qui tient le briquet
    -les contrastes très marqués sur certaines zones et fort à propos comme sur le bras et le visage
    Je n'aime pas :
    -certains zones d'ombres qui noient complètement le haut à droite et le bas à gauche
    -la main trop sombre
    -le cadrage trop serré à mon goût
    -le haut de la tête coupé même pour privilégier le regard.
    En conclusion :photo intéressante , sans doute un peu sombre mais avec beaucoup de force .Simone
  • Daniel Metz 25/12/2011 11:27

    Photo avec de gros défauts, mais aussi quelques points assez intéressants.
    Pour moi certains de ces défauts sont si marquants qu'il empêchent d'entrer dans l'image pour saisir l'ambiance voulue par l"auteur.

    L'attitude du modèle est assez intéressante avec son air nonchalant et désabusé en train de fumer une cigarette (ou un joint). Il semble absent du décor qui l'entoure, il semble dans un autre monde.

    L'éclairage arrière tamisé par le grillage donne vraiment un plus à la photo d'autant plus qu'on retrouve des ombres un peu partout sur le corps.Et notamment sur les parties considérées comme centrales dans l'image : le visage, la main droite.

    Mais difficile d'aller plus loin dans l'analyse tellement les imperfections techniques viennent perturber la lecture.

    Le cadrage étouffe le personnage. Trop serré sur chaque bord. Le bord-cadre supérieur qui coupe la tête détruit à lui seul tout l'intérêt de la photo. Cette découpe n'a aucune justification ici. Clairement ce n'est pas un choix esthétique du photographe, mais une contrainte subie par une prise de vue trop rapprochée du personnage.

    Les contrastes (très importants dans une photos Noir&Blanc) sont très mal gérés. Techniquement, une bonne photo ne devrait jamais comporter de pixels noirs avec des valeurs 0 (ou des blancs avec des valeurs 0) . Ici on voit bien que le l'optimisation du contraste a été faite en comprimant la gamme, opération qui bouchent les noirs. Résultat la main droite qui porte le message le plus fort est plus que bouchée, elle est détruite. Le mégot est invisible et noyé dans la bouillie de pixels noirs de l'arrière-plan.

    Les nuances de gris perdent leur modelé par ce contraste mal géré, mais aussi par une exposition approximative. Le gris moyen relevé par la cellule aurait du être le gris moyen 18 % délivré par la chemise claire du modèle. Ici ce n'est clairement pas le cas, car il ne subsiste plus beaucoup de texture détaillée dans la chemise. Le modelé de l'image a été sacrifié. Difficile dans ces conditions de stimuler un sentiment ou une émotion.

    La frontière entre une bonne photo et une photo ratée est parfois très subtile.
    Je suis persuadé que le photographe a eu un sentiment bien précis lors de cette prise de vue et qu'il a voulu la retranscrire dans sa photo. Malheureusement, à moins d'avoir un très long et robuste vécu photographique, il est très difficile de faire abstraction de l'émotion du moment lorsqu'on regarde plus tard la photo qui essaye de reproduire cet instant. Chez le débutant, la vision de la photo va réveiller immédiatement cette émotion vécue et il pense alors que c'est la photo qui contient cette émotion.

    Puisque, Auteur, tu nous présentes cette photo, je te donne mon humble avis : elle ne suscite aucune émotion chez moi. Mais je respecte ton ressenti personnel.

    NB : Lorsqu'une photo est soumise à critique, je crois qu'il est mal venu de faire des commentaires sur les commentaires des autres comme ici.
    Le premier intervenant a donné son avis, il a autant de valeur que celui des autres. Vous aurez peut-être remarqué que c'est le commentaire de l'auteur de la photo. Prenez le simplement comme une tentative d'expliquer ses choix.
  • jean françois biancamaria 25/12/2011 10:30

    alors là.......absolument d' accord avec Thetitus !!!!!!! le commentateur anonyme est à coté de la plaque, ce n' est pas une affaire de goût dont on pourrait longuement discuter, mais une question de technique photographique et je m' en tiendrais uniquement là......
    je n' aime pas :
    - contrastes trop accentués
    - flou
    - cadrage déplorable
    - posture de la personne sans aucun intérêt
    j' aime :
    - rien

    désolé......!!!!
  • Thetitus 24/12/2011 16:17

    Je suis très étonné du caractère élogieux que le commentateur anonyme fait de cette photo qui pour moi ne m'interpelle absolument pas.
    Cadrage catastrophique en haut (tête coupée) et étriqué d'une manière générale, attitude du personnage sans intérêt. Il faut s'y reprendre à plusieurs fois pour se rendre compte que l'homme est assis au bord d'un plan d'eau qui aurait apporté un plus à la photo s'il avait été quelque peu exploité.
    On pourra apprécier la lumière provenant de l'arrière du personnage.
    Je suis peut être sévère mais vraiment cette photo ne m'attire pas du tout.
    Désolé.
  • Agora Discussion photo intensive 24/12/2011 14:02


    Un commentateur qui veut rester anonyme écrit :

    Cette photo est superbe! Un N&B très contrasté, surtout dans la partie gauche de l'image, qui met un accent esthétique et symbolique sur les "grillages" et leurs ombres portées sur un homme jeune, assis sur le sol d'une rue (de banlieue?), le visage détendu, attentif à quelque chose qu'il regarde, ou à une info, une pensée, un rêve, on ne sait...

    On sent un environnement urbain noyé dans la nuit...Mais est-ce bien la nuit? Un jour assombri, éteint par le photographe peut-être, car l'homme porte des lunettes noires. Il semble avoir la peau noire, aussi.

    L'homme semble comme "tamponné" de grillages lumineux. La "grille" (de lecture...) peut sembler claire: on vient du dehors apposer des codes (..."certifié conforme"...) à l'homme urbain contemporain. Il est marqué, en somme, normalisé, content de l'être, il l'a accepté, se sent obligé d'avoir cette pause, de s'asseoir à terre pour...pour penser dès qu'on le sonne? Pour rêver? Il se détend,souriant presque à cette conformité comme s'il l'acceptait. Car on ne voit pas bien sa main gauche, très noire, au-dessus de son genou. Il semble regarder dans sa direction, comme si elle tenait un portable qu'on ne voit pas, par exemple.
    Une énigme, une ambiguïté, règnent sur le sens à donner à l'image à partir de ce geste manuel non explicite.

    Le photographe l'a déterminé ainsi par le jeu des contrastes, le choix s'est porté sur les "grillages" lumineux superbement décalqués sur le corps du sujet. Mais on n'est pas sûr du sens donné à la photo, très belle, au cadrage super, à l'esthétique que j'aime !