1 299 13

Jean Albert Richard


Premium (World), Runkel

R comme Runkel...

... hélas par temps de pluie, mais j'avais pris un parapluie.
C'est une vue prise depuis la rive droite de la Lahn au belvédère de Schadeck, auquel on accède par une succession d'escaliers totalisant quelque 200 marches.
De gauche à droite, on voit la gare et la ligne de chemin de fer de la vallée de la Lahn qui relie Gießen à Coblence. C'est la gare "principale" de Runkel, bien qu'il n'y ait que deux voies. À cinq kilomètres en amont, il y a encore la gare d'Arfurt, et à deux kilomètres en aval la gare de Runkel-Kerkerbach, d'où partait autrefois une ligne à voie étoite disparue aujourd'hui, mais dont on aperçoit encore des traces au milieu des bois sous la forme d'un pont ou un autre envahi par la végétation.
De Runkel-Kerkerbach part un embranchement vers Runkel-Dehrn qui n'est utilisé que pour le transport des marchandises (usine de chaux, et diverses coopératives locales).
Voilà pour la partie ferroviaire.
Ensuite, on voit le vieux pont, qui a fêté ses 550 ans en 1998: c'est un des plus vieux de la vallée, où quelques autres n'ont pas survécu aux hivers rigoureux d'autrefois.
Sur la rive opposée, on voit l'ancien moulin banal où habitent notre fille Solveig et sa nièce Sieglinde. Le cours de la Lahn avait été partiellement détourné pour actionner les roues à aubes, aujourd'hui remplacées par une turbine.
Le château domine toute la localité. Il est en partie en ruine depuis le 1er octobre 1634, date à laquelle des mercenaires croates ont fait un mauvais parti à la ville dans le cadre de la guerre de Trente ans. Pour commémorer le fait, chaque année où se tient un festival de théâtre sur la place du château, les sapeurs-pompiers volontaires locaux embrasent le tout avec des feux de bengale.
Dans les bâtiments reconstruits habitent Son Altesse le prince de Wied et son épouse, ainsi que divers locataires.
Le gros bâtiment en briques à droite de la photo est la mairie, et n'a rien à voir avec le reste de l'agglomération: c'est de l'architecture typiquement prussienne, reproduite dans toutes les provinces occupées à partir de 1866 pour y servir de tribunal ou d'office postal.
Voici donc notre lieu de résidence depuis 1984.
Pour une visite virtuelle, et gratuite, il suffit d'ouvrir mon album intitulé "Runkel", entretemps plus fourni que celui intitulé "Paris"...
Une vingtaine de monuments historiques de la vieile ville sont pourvus d'une plaque explicatrice. J'ai photographié toutes les plaques, qui sont accompagnées d'un texte en français: comme c'est moi qui ai fait la traduction pour une brochure de l'office du tourisme, je n'ai eu qu'à recopier.
On y trouve aussi toutes les photos des festivités de 2009, à l'occasion du 850ème anniversaire de la ville.
Le nom de Runkel viendrait du fait qu'un ancêtre des sires de l'endroit se serait trouvé à Roncevaux, mais ce n'est rien de plus qu'une hypothèse que riul document ne peut prouver.

Exercice photographique n° 189, "la lettre R".

Commentaire 13

Information

Section
Dossier Runkel
Vu de 1 299
Publiée
Langue
Licence

Exif

APN SZ-14
Objectif ---
Ouverture 3
Temps de pose 1/60
Focale 4.5 mm
ISO 80

Favoris publics