Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires  OK

Quoi de nouveau ?

stemary


Free Membre

Comme un souffle...

Portés par l’ondulation du vent
quelques souffles de braise
rallument quelques cœurs sans vie
de courtes pulsations de temps
des respirations sans prothèses
pour quelques joies sans tueries.

David Myriam

Commentaire 13

  • Christian Villain 10/01/2012 16:44

    Eh bien moi, j'en ai le souffle coupé pour la beauté de cette image .
    Un Grand Bravo .
  • stemary 14/04/2011 10:56

    Cette photo a inspiré un texte que je dépose ici, et j'en remercie l'auteur qui y fut sensible:

    Comme un souffle qui m'a porté du sommeil vers le vent...
    De ces élans qui prennent et conduisent... ces essentiels de vie qui sont juste là,
    bienveillants, et ne réclament rien, ni sens, ni regard... juste une disponibilité à être...

    J'ai ouvert les yeux sur un après sans mot, sans image, juste la certitude d'une attente,
    d'un rendez-vous, de ces rencontres où l'on attend et personne ne vient... personne que soi...
    personne que le murmure du sens de notre vie.

    Il n'y a plus de doute, plus d'urgence... l'impression de ne plus subir le temps qui passe,
    parce que le seul rythme qui se donne est le miens, celui de mon intériorité qui conduit
    mes gestes.
    Regard sur la tranquillité de mon salon qui baigne d'une énergie légère, d'un silence et d'une
    immobilité presque artificiels... Dans les premiers rayons de soleils dansent les poussières
    que l'air de la pièce semble caresser...
    L'impression que tout est mis entre parenthèses, comme pour dire : "Hey, ne t'arrête pas,
    ton moment n'est pas ici, pas maintenant, va là où quelque chose t'attend"

    Alors je prend un vêtement, mes clés, et sort de chez moi.
    Rien a changé... le mouvement des gens, des voitures, des oiseaux... du frémissement des
    feuilles dans les branches des arbres... et pourtant...
    c'est comme si tout était silencieux, comme si le temps était suspendu... mais juste mon
    regard à changé... ce que perçois des choses...

    Mes pas me portent... Même mes pensées se taisent... et seul le chemin que j'emprunte
    semble sure de la route…
    Au volant, c’est comme un songe éveillé qui se déroule avec les kilomètres qui passent…
    un temps que je ne mesure pas. Je dois être arrivé, car ma voiture est arrêtée.
    Est-ce que je suis loin de mon point de départ…

    J’avance en regardant l’horizon mais mes yeux se baissent… Tiens ? … mes appuis…
    Des creux, des bosses, l’herbe qui masque les irrégularités du sol et mes pieds qui s’éveillent…
    c’est agréable… comme de sentir l’effort dans mon corps au fur et à mesure des pas…

    Le soleil réchauffe mon visage, l’air à changé… plus pur… plus piquant…
    Je fais du bruit en marchant… et découvre le son de mes chaussures au frottement du sol
    et de la végétation, le craquement des brindilles… mon souffle qui rythme mes pas…
    C’est agréable, léger, et me fait sourire.

    Mon regard cherche à nouveau l’étendue loin devant… et rencontre… la couleur.
    Je reste un moment sans comprendre… pourquoi quelques instants auparavant
    elle ne m’était pas apparue… Mais peut importe, à présent c’est là, et je m’en nourri…
    c’est délicieux. Les couleurs sont une gourmandise… une douceur pleine de saveurs…
    que les reflets, et les teintes composent en une infinie variété…

    Il fait chaud. Le vent m’enivre de sensations : Messager des chants qu’il porte…
    ceux des bruissements que ses bourrasques arrache à la végétation et à la terre…
    ceux des oiseaux, des insectes, et de toutes les créatures vivantes ici-bas…
    Messager des senteurs et des arômes…

    Je ne bouge plus depuis un moment, tellement vivant…

    Mes tempes battent, et j’aime la fraîcheur que laisse la gifle de l’air sur mon visage…

    J’ai l’impression que tout de moi est réceptif et disponible, tout est là…
    et pourtant l’espace d’un instant, je me sent nulle part… peut-être simplement parce que
    tout ce qui nous rempli de plénitude n’est pas autour de nous mais en nous…

    A mes pieds le vent tourmente un chardon… ce vent… et emporte ses plumeaux…
    Je crois que je suis arrivé… que ce qui devait se donner à moi ce matin est cette petite fleur…
    et la promesse que la vie trouve toujours un chemin…
  • ninon68 17/09/2010 13:14

    Splendide.
    Anne
  • jojomundo 06/02/2009 20:30

    très belle couleur,

    belle macro, j'aime beaucoup,

    amitiés. jojomundo!
  • brobert 06/02/2009 18:25

    superbe photo la brillance de la fleur est magnifique la couleur de l'arriere plan aussi
    elle me réchauffe un peu moi qui suis au milieu des tempétes de neige
    amitiés
    bernard
  • Magdalenia 06/02/2009 15:42

    Une très belle mise en valeur de ce chardon avec cette ambiance cuivrée.
    C'est léger comme le souffle... !
    Amitiés
    Magdalenia
  • roland clier 06/02/2009 12:26

    Jolie fleur de chardon...
    le rêve de macro quand je vois ça !
    Bon, vu le temps pourri,
    ce w end c'est mal parti pour les photos !
    Je me console en regardant les tiennes !
    @ ++
    :-)
  • JURAFR 06/02/2009 10:04

    On retiens notre souffle !!!!!!!!!, trés belle macro !
    Amitiés
  • Bernard.B 06/02/2009 8:05

    Très belle macro aux jolies couleurs.
    Amitiés.
    Bernard
  • jean philippe 06/02/2009 5:54

    Très beau....retenir son souffle devant cet instant éphémère , bises ; jphi .
  • Véronique Soulier 05/02/2009 21:06

    très romantique, très poétique, merci de ces mots et de cette photo. Mary, amitiés VS
  • JR34 05/02/2009 20:42

    Une merveille dans son écrin, très belle couleurs,
    Amitiés
  • Elmaive-photographie 05/02/2009 20:18

    Envie de souffler vers mon écran.. comme si la plante était là...
    Les couleurs sont très chaudes.
    Enfin bref ! j'aime.
    Bise, Elmaive