Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires

Quoi de nouveau ?
Die Sankt-Lubentius-Basilika (1)

Die Sankt-Lubentius-Basilika (1)

1 371 5

Die Sankt-Lubentius-Basilika (1)

La basilique Saint Lubentius à Dietkirchen près de Limburg est une des perles de la vallée de la Lahn.
Lubentius est né au IVème siècle de notre ère et fut confié par ses parents aux bons soins de Saint Martin, évêque de Tours, qui l'éleva et l'éduqua comme son fils spirituel. Plus tard, Lubentius accompagna Saint Martin dans ses voyages, dont un les mena à Trèves, où Lubentius fut recommandé à l'évêque Maximin en tant que disciple. Il étudia la théologie et fut ordonné prêtre à l'issue de sa formation. Il fut alors envoyé à la paroisse de Kobern, dans la basse vallée de la Moselle: il s'y consacra à la christianisation des païens jusqu'à sa mort vers l'an 350.
Voici donc sous une forme résumée ce que l'on sait historiquement de ce Lubentius, qu'il serait exagéré de considérer comme un Français puisqu'au IVème siècle la France n'existait pas encore, mais enfin il était originaire du Pays de Loire.

La suite est du domaine de la légende.

Déjà, ses obsèques ne furent pas ordinaires. Quand on voulut déplacer le cercueil contenant sa dépouille, cela s'avéra impossible: il semblait comme enraciné. La tradition rapporte que ce serait une punition divne du fait que les habitants de Kobern n'avaient pas fait grand cas des enseignements et des vertus de Lubentius, trop attacés qu'ils étaient à leurs vieilles habitudes païennes. Même les ecclésiastiques locaux, qui voulaient que Lubentius soit enseveli dans l'église de Kobern, ne purent parvenir à faire bouger le cercueil. La nouvelle de cet évènement extraordinaire ne tarda pas à atteindre Trèves et Cologne, dont les évêques se rendirent à Kobern, où d'abord ils n'eurent pas davantage de succès. Après avoir tenu conseil, ils décidèrent de s'en remettre à un jugement de Dieu qui déterminerait le destin futur de Lubentius. Et comme par miracle, de ce moment il fut enfin possible de déplacer le cercueil, qui devait être placé sur une barque que l'on laisserait dériver au fil de l'eau, comme c'était l'usage. La barque descendit donc le cours de la Moselle jusqu'à son confluent avec le Rhin, que contre toute attente elle remonta à contre-courant jusqu'à Lahnstein où elle s'échoua sur la rive de la Lahn. Après que des religieuses de l'endroit, qui avaient appris la curieuse histoire des restes de Lubentius, aient fait l'offrande d'une partie de la récolte de leurs vignes, la barque, comme mue par une force céleste, repartit au milieu de la Lahn qu'elle remonta jusqu'à Dietkirchen, où elle s'échoua définitivement. Des religieux locaux y virent un signe et inhumèrent Lubentius à l'endroit où plus tard la basilique qui porte son nom fut érigée.

Photo du 8 novembre 2008.

_ _ _ _ _ _ _ _ _

Es ist eine der Perlen des Lahntals, in Dietkirchen bei Limburg.
Nachdem ich mit mäßigem Erfolg versucht habe die Basilika nachts festzuhalten, bin ich diesmal bei Tageslicht nach Dietkirchen zurückgekehrt.
Zu der merkwürdigen Geschichte des Heiligen Lubentius, siehe bitte:

http://www.heiligenlexikon.de/Literatur/Lubentius-Sage.html

Am 08.11.2008 aufgenommen.

Die Sankt-Lubentius-Basilika (2)
Die Sankt-Lubentius-Basilika (2)
Jean Albert Richard


Die Sankt-Lubentius-Basilika (3)
Die Sankt-Lubentius-Basilika (3)
Jean Albert Richard

Commentaire 5