Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires  OK

Quoi de nouveau ?

ChristinePhotos


Free Membre, TREFFENDEL

Les Dormeurs du val !

C'est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Arthur Rimbaud

Commentaire 2

  • LOULOU44 12/01/2011 16:01

    Respect à tous ces morts par la faute de la bêtise humaine, un titre d'une grande beauté et bien approprié. Merci pour eux.
    Amitiés,
    louis
  • Balbuzard 11/01/2011 18:42

    Laisse à réfléchir sur l'absurdité de certaines choses cette image doit tous nous interpeller amts Jp

Mots clés

Information

Catégorie Special
Dossier Souvenirs
clics 569
Publiée
Licence

Exif

APN DSLR-A550
Objectif Tamron 18-200mm F3.5-6.3 or Sigma 10-20mm F3.5 EX DC HSM
Ouverture 10
Temps de pose 1/200
Focale 18.0 mm
ISO 200