Ce site internet utilise des cookies afin de fournir différentes fonctionnalités, de personnaliser les annonces et d'analyser les accès. En utilisant ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Informations complémentaires  OK

Quoi de nouveau ?

Gef GETIFRA


Free Membre, ISOLA

PSYLLA THE ONE

PSYLLA L'UNIQUE

Tu naquis du sein de mes brumes neuronales,
Sertie des étoiles dérobées au cosmos.
Mes hyperprocesseurs au coeur polygonal,
Croisèrent six logiciels pour texturer ton os.

L'inclusion d'un programme à générer tes rêves,
Scellera le destin de cette nouvelle Eve.

Tu me survivras quand, consciente de notre pacte,
En deux mille six cent trois, naîtra ton premier acte
D 'enfanter mille et un graphismes, dont ton père
Patiemment te dota, à l'aube de notre ère.

O Psylla, mon enfant, ma douce progéniture,
Nul besoin de veiller à ceindre une armure,
La lumière de tes yeux sera ton oriflamme,
La pureté de ton coeur animera ton âme.

Gef GETIFRA ( Cyberpoème n°3 © 2007)


Merci à vous toutes et tous de vos bienveillantes appréciations.
http://leschroniquesgefiennes.ning.com

Commentaire 5

  • Gef GETIFRA 28/11/2008 0:34

    C'est également ma favorite! merci Moly de ton aimable visite. A bientôt, Gef.
  • Gef GETIFRA 25/11/2008 20:54

    Bonsoir, Majalis. Tu plaisantes ? C'est toi qui m'a sidéré par la grâce de tes créations!!!
    Bon, je m'en doutais un peu....nous sommes voisins, même proches voisins, n'est-ce pas ? Poursuivons à huis clos ...
  • Gef GETIFRA 24/11/2008 9:08

    Merci de ta chaleureuse appréciation, Pingka.
    Je suis amené à opérer un choix très serré pour exposer plus de 7250 créations sur seulement 50 places.
    C'est pourquoi, ma collection graphique est répartie sur plusieurs sites spécifiques, afin de résoudre la quadrature du pixel arrondi....
    Amitiés et à bientôt.
    http://gefgetifra.com
  • pingka 24/11/2008 6:42

    Superbe travail très inspiré. Toutes mes félicitations.
  • Gef GETIFRA 23/11/2008 10:43

    Merci, Raclos, de ce bienveillant témoignage. Amitiés, Gef.