1 702 4

kdickp


Free Account, Lyon

Oceano Nox, Morbihan

Nul ne sait votre sort, pauvres têtes perdues !
Vous roulez à travers les sombres étendues,
Heurtant de vos fronts morts des écueils inconnus.
Oh ! que de vieux parents, qui n'avaient plus qu'un rêve,
Sont morts en attendant tous les jours sur la grève
Ceux qui ne sont pas revenus !
Oceano Nox, Victor Hugo

Commentaire 4