13 905 5

Agora Discussion photo intensive


Community Manager, Grenoble, Paris, Toulouse

Les foulards

Comment participer à l'Agora

Nous vous invitons à suivre cette maxime du célèbre philosophe chinois Confucius, qui nous dit :

Celui qui me flatte est mon ennemi, celui qui me critique m'enseigne.


Donnez donc avec la plus grande sincérité votre ressenti de façon franche et directe, dites si la photo vous plait, vous déplait ou vous laisse indifférent.

Vous devez ensuite faire un véritable travail sur vous même pour décrire en détail, en profondeur et précision ce que vous ressentez devant la photo. Comparez ce que vous ressentez dans la première seconde, avec le ressenti qui se développe après une observation plus longue et plus intense.

Après cette analyse générale, vous pouvez donner votre avis sur tout ce qui peut aider le photographe à améliorer sa photo en décrivant les détails que vous appréciez et ceux qui vous gênent. Développez votre commentaire avec le canevas suivant :

1 - QUOI qu'est qui vous plait ou déplait dans l'image
2 - POURQUOI vous aimeriez changer quelque chose
3 - COMMENT apporter des améliorations dans la photo

Les commentaires trop succincts, pas assez développés, ou ceux qui s'éloignent trop de la discussion de la photo seront supprimés
(hors sujets, jugement d'un autre commentaire, etc.).

N'oubliez pas que si vous devez mettre en avant des arguments négatifs, vous devez faire preuve de courtoisie, tact et subtilité. Quel que soit votre commentaire, il doit avant tout être un point de vue extérieur et une aide afin que le photographe trouve des éléments pour progresser.
_______________________________

Voici une autre autre maxime de Confucius :

L'homme sage apprend de ses erreurs, l'homme très sage apprend des erreurs des autres.

C'est en essayant de déchiffrer l'impact d'une petite faute sur les photos des autres qu'on fait le plus rapidement des progrès pour prendre et développer ses propres photos. L’Agora est le lieu idéal pour développer son esprit d'observation et pour apprendre à l'exprimer.

N'hésitez pas également à proposer des commentaires constructifs sous les photos de vos amis.



En savoir plus sur l'Agora
http://goo.gl/GjJIfa

Commentaire 5

La discussion de cette photo est désactivée.

  • Jean du Morvan 25/06/2014 22:42

    A première vue je n'ai pas réussi à transcrire par la photo ce que j'ai vu ce jour là.
    Deux femmes musulmanes sans aucun doute, suite à la discussion qu'elles avaient eu prés de la table du café ou nous étions, avant de s'installer sur ce banc et cette sœur qui passe, deux religions se croisent.
    Ce sont les panneaux d'interdiction qui m'ont interrogé, deux religions différentes peuvent-elles cohabiter ou sommes nous dans un sens interdit ??
    Deux religions différentes peuvent-elles se côtoyer ou Est-ce impossible interdiction de stationner ??
    Pas facile les sujets sur la religion.
    Merci d'avoir jouer le jeu, j'essaierai de faire mieux la prochaine fois
  • Odette LEFEBVRE 24/06/2014 23:39


    je pars du principe qu'une bonne photo de rue doit parler d'elle même... tu te poses la question? alors tu sais déja toi même qu'il y à un problème....alors que les trois femmes ont un foulard sur la tête je vois que c'est leur seul point commun.....
    habituellement je trouve toujours un point positif dans une photo, là voilà 4 fois que j'y reviens.. et je ne sais pas quoi dire...
    Cette photo est très mal cadrée et ton "histoire" je ne la ressens pas, trop d'élements nous détournent du véritable sujet que tu as voulu faire ressortir, on ne sait quoi regarder!pardon d'être aussi dure!si encore la scene avait été prise avec une belle lumière mais ce n'est même pas le cas......
    Souvent nous vivons des émotions à l'instant T mes sages m'ont appris à juste titre qu'il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.Laisse dormir tes photos ....... reprends les un peu plus tard et vois.Si tu vibres comme au moment du déclenchement c'est qu'il y a quelque chose fais le et tu seras surpris de constater le déchet.et de nouveau pense à ton histoire et interroge toi sur celle ci...
    c'est courageux de ta part de proposer cette photo à l'agora je t'en remercie , c'est aussi la raison pour laquelle je t'en ai fait cette analyse plus philosophique que technique.amicalement
  • ROGELIO EL GITANO 21/06/2014 10:19

    Bonjour, pour moi au premier abord la scène me paraît sans intérêt a part la religieuse qui porte semble-t'il une rallonge et une défricheuse électrique ,les deux femmes assises ,rien ne prouve qu'elles sont de confession différente,beaucoup de femmes portent un foulard sans être "musulmane" ,le cadrage est normal,la photo est normale ,les panneaux n'ont rien d'anormaux vu que stationnement et la circulation sont interdits devant un bâtiment public, je ne vois pas le message qu'a voulu faire passer le photographe par ce cliché a part un cliché de rue :bien à vous
  • claudine capello 20/06/2014 23:29

    pour moi la personne en bleu est une soeur...(.ce sont ses sandales qui me l indiquent )et je ne vois pas pourquoi les personnes sur le banc ne seraient pas de sa religion ... selon moi la scène est cocasse , un peu dèsèquilibrèe et pas tres bien cadrèe mais je ne vois pas les èvidences que tu signales.... Je ne saurais en dire plus en l ètat car il semblerait que nous n ayons pas la meme perception des personnes photographièes.Pout ma lecture des personnages j aurais totalement enlevè les panneaux...... amicalement cl
    voici de dos les soeurs auxquelles j ai pensè
    Sulla buona strada.....
    Sulla buona strada.....
    claudine capello
  • Agora Discussion photo intensive 20/06/2014 17:21


    Le photographe a écrit :

    Nous sortions d'une réunion et nous étions installés à la terrasse d'un café prés de la basilique.
    La scène me saute aux yeux, je prends mon appareil qui se trouve sur la table, je cadre en vérifiant dans le viseur ouverture et vitesse, instantanément je prends le cliché, la vision de ces femmes de religions différentes avec leurs foulards et ces panneaux d'interdiction m'ont posé la question de la cohabitation difficile des croyances.

    J'ai proposé cette photo pour l'Agora car je n'ai pas l'habitude de faire ce genre de cliché et j'aimerais connaitre l'avis de pros, et si ce qui a paru évident pour moi est bien transcrit dans la photo.

    Exifs : f:11, 1/320 s, 50 mm iso 200

Mots clés

Information

Section
Dossier Agora
Vu de 13 905
Publiée
Langue
Licence

Plébiscité par